Posted in Carnets de voyages France Nantes

Nantes ma jolie, Nantes à la folie !

Nantes ma jolie, Nantes à la folie ! Posted on 9 octobre 2019Laisser un commentaire

Pour retrouver les articles de ce carnet de voyage facilement, c’est par ici (liste non exhaustive qui sera mise à jour au fil de mes nouvelles découvertes) :

Comment commencer à parler de Nantes sans raconter le début de mon histoire avec cette ville ?

C’était fin 2016, je vivais encore à Paris et des évènements ont fait que j’avais besoin de m’en éloigner, au moins le temps d’un week-end.

C’est dans ces moments-là que l’amitié prend tout son sens : des années sans se voir, à se donner des nouvelles de temps en temps, mais à toujours être présente pour les moments importants. Comme une braise qui dort, qui n’attend qu’un petit souffle de vent pour se remettre à flamber avec une ardeur insoupçonnée (j’en suis surprise à chaque fois). C’est à peu près la façon dont je peux parler de l’une de mes meilleures amies (j’ai la chance d’en avoir deux, les extrêmes opposés quoi) Gab, ma Gab, ma colloc même si nous n’avons vécu que peu de temps ensemble.

Rusée comme un renard, conjuguée avec une pirate comme moi, parfois ça déménage et le mot est faible (vous allez comprendre).

Gab c’est celle qui a mené un complot pour me faire quitter Paris pour Nantes en 6 mois montre en main. On est passé de « Viens passer un week-end à la maison, on se fera une soirée Disney ou on ira enflammer la piste de danse selon tes envies » à « Bon, t’es mignonne, mais 3 déménagements depuis ton arrivée à Nantes, tu as cramé ton quota pour les 10 prochaines années ». Et j’aurai tellement plus à dire sur elle… MAIS vous saurez simplement qu’elle fait partie de ces personnes qui rentrent dans votre vie pour ne plus jamais en sortir malgré le temps, la distance, les désaccords et les psychanalyses de comptoir (et qui déteste les blablas plein de sucre et de guimauve, haha).

Enfin bref, au-delà d’une présence réconfortante dans cette jolie ville, j’en suis tout simplement tombée amoureuse après quelques week-ends à la visiter avec une guide pas du tout intéressée (un genre de Stéphane Plaza mais qui vous fait aussi goûter à la douceur de vivre nantaise) : de l’espace, un ciel ouvert (oui oui) vs un ciel de béton avec un champ de vision réduit à Paris, un centre-ville à l’architecture comme je l’aime, des bars, des restos, des gens gentils et surtout l’Île.

L’Île aux machines, avec sa galerie, son carrousel, sa grue Titan jaune, son éléphant merveilleux dont je ne me lasse pas d’aller voir depuis presque 3 ans.

Ce sera donc le point de départ de cette série d’articles sur ma ville de cœur, Nantes ma jolie, Nantes à la folie !

Je vous poste par avance (#grosteasing) le parcours que j’aime faire et que je fais généralement découvrir aux personnes venant me rendre visite et qui ne connaissent pas la ville. C’est un peu mon « que faire à Nantes absolument » ! On peut aussi bien reboucler le parcours en repassant sur l’île par les bords de Loire (GoogleMaps ne permet juste pas de mettre plus de points…) Nous essaierons de le suivre dans les prochains articles, avec quelques crochets par mes bonnes adresses 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *