Posted in Carnets de voyages Madère Portugal

Madère, 1 semaine pour prendre de la hauteur

Madère, 1 semaine pour prendre de la hauteur Posted on 9 septembre 2019Laisser un commentaire

Madère est une île portugaise située entre le Portugal et le Maroc, perdue au cœur de l’Océan Atlantique. On trouve un climat subtropical sur cette île volcanique où il fait bon toute l’année (entre 15 et 26 degrés).

Il faut voir Madère comme un gros caillou de 801 km2 dont le plus haut sommet culmine 1850m d’altitude . Oubliez les grandes étendues plates ou les plages : place aux montées et descentes, aux routes et lacets bien serrés dans les montagnes, aux passages abruptes à la Seigneur des Anneaux, aux vues à couper le souffle et… du vert, du vert, du vert !

Autrement dit, cette île est plutôt réservée aux amoureux de la nature ou aux sportifs.

Pour essayer de vous partager au mieux ce voyage et le rendre surtout plus lisible, je l’ai découpé en plusieurs parties qui arriveront au fur et à mesure :

Dans cette partie précise vous trouverez mes petits tips, de la préparation de mon voyage aux bonnes adresses sur place : Transports, Où dormir ?, Où manger ? Bonne lecture !

Transports

Avion, voiture, transports en commun
  • Comment s’y rendre ?

En avion ! Depuis Nantes, le trajet dure environ 4h (1h de plus depuis Paris). Un peu long car il y a une escale à Porto d’environ 1h, pensez à prendre un bon livre pour patienter.

Budget :
Environ 220 euros par personne A/R en s’y prenant plusieurs mois à l’avance, avec un bagage en soute pour le retour (Eh oui, des fois que des spécialités locales se glissent dans la valise 😉 )

  • Location de voiture

A Madère, il vous sera indispensable d’utiliser un moyen de transport pour visiter l’île si vous restez plusieurs jours. Globalement, le réseau routier est assez récent et très bien entretenu, il est donc facile de faire le tour de l’île en assez peu de temps. Je vous déconseille d’imaginer un voyage uniquement dans la ville de Funchal (capitale) par exemple, vous tourneriez vite en rond.

Pour mon voyage de 7 jours, j’ai donc choisi de louer une voiture pour plus d’autonomie dans mes déplacements (j’ai pour habitude de faire mon programme plutôt au jour le jour). Et là, c’est un petit casse-tête entre les loueurs de voitures.
En effet, les loueurs que nous connaissons en France sont rassurants car en cas de problème, vous trouverez de l’aide auprès d’un service client français (du moins, on l’imagine pour gérer des litiges une fois rentré en France), mais ils sont assez chers à Madère, comptez le double d’un loueur local.

Pour la première fois, je suis passée par un loueur local, histoire de ne pas me faire attraper par mon banquier en rentrant !

J’ai choisi Insular Car qui proposait des tarifs intéressants pour louer une voiture type C1 sur 7 jours.

Fonctionnement :
Attention, Insular Car n’a pas pignon sur rue dans l’aéroport comme les grands loueurs (raison pour laquelle les tarifs sont attractifs, mais ça, on le comprend seulement une fois sur place).

Après quelques minutes d’attente à l’arrivée, une personne est venue nous chercher pour signer le contrat en plein milieu de l’aéroport. Elle a également pris les numéros de ma carte bleu pour la caution. Pas glop, mais a priori c’est la pratique ici.

Elle nous a ensuite guidé jusqu’au parking juste en face, et petite surprise, nous avons été surclassés avec une Clio 4 (on les remerciera après car bien utile pour grimper les pentes à 32%, si si).

Pour rendre la voiture à la fin du séjour, même processus : quelqu’un nous attendait sur le même parking, a rapidement fait le tour de la voiture et a rendu les papiers avec le numéro de carte.

Mes impressions :
Malgré le fonctionnement un peu « à l’arrache » et assez peu rassurant avec les arnaques à la carte bleue qui fleurissent de partout, tout s’est vraiment très bien passé. Il faut juste surpasser son côté méfiant (moi, sauvage ? Naaaan !).
Le petit plus, les deux personnes parlaient français donc nous n’avons pas eu de problème de compréhension, personnellement cela m’a aidé à me dérider.

Budget :
220 euros avec Insular Car pour une voiture type C1 pendant 7 jours, toujours en s’y prenant plusieurs mois à l’avance.

  • Bus, taxi, deux roues

Beaucoup de touristes utilisent les taxis, même dans les villages isolés. Je ne connais pas les tarifs pratiqués, mais je pense que c’est un bon compromis lorsqu’on ne bouge pas trop.

Il y a également un réseau de bus assez développé, mais il faudra bien choisir les horaires car avec les multiples arrêts, les trajets sont forcément plus longs.

Comptez environ 30 euros par personne pour 7 jours si vous prenez des pass pour plusieurs jours. Attention, 3 compagnies se partagent le réseau :

  • Horarios do Funchal : dessert Funchal principalement,
  • Rodoeste : dessert l’Ouest de l’île,
  • SAM : dessert l’Est de l’île.

Pour les deux roues, il existe plusieurs loueurs dans la ville de Funchal.
Etant motarde, je pense que louer une moto sur 1 jour ou 2 peut être sympa… à condition d’être un conducteur expérimenté ou bien de rester sur les axes principaux. Je vous déconseille de vous aventurer en haute montagne avec de nombreux virages très serrés et des côtes très pentues à monter et descendre si vous avez peu d’assurance.

Comptez entre 20 et 35 euros par jour selon la cylindrée que vous souhaitez louer.

  • Téléphérique : Monte et Jardin Botanique
Téléphérique de Funchal
Téléphérique de Funchal vers Monte
Téléphérique vers le Jardin Botanique

Il existe deux téléphériques à Funchal : celui pour aller jusqu’à Monte puis celui qui vous emmènera au jardin botanique.

Ils ont l’avantage de vous proposer un trajet de respectivement 20 et 10 min au-dessus de la ville de Funchal et des montagnes, en plus de vous emmener là où vous le souhaitez. Je vous les conseille vraiment !

Si vous prenez le billet qui cumule les 2 téléphériques (A/R) et l’entrée pour le jardin botanique, comptez 32 euros par personne. Le tout se fait bien en 3h environ, je vous en parle également ici.

Où dormir ?

Airbnb et Booking

Je suis plutôt une adepte des Airbnb ou réservation en direct avec les propriétaires plus que les hôtels quand c’est possible : plus authentique à mon sens et il faut l’avouer, bien moins cher.

Nous avons posé nos valises dans 3 endroits différents pour pouvoir faire le tour de l’île plus facilement :

  • Casa Carreira, à Ponta do Sol :
    A seulement 20 minutes en voiture à l’ouest de Funchal et au cœur des plantations de bananes, nous avions tout le rez-de-chaussée de la maison (bien séparé du reste de l’habitation). La charmante propriétaire des lieux nous a accueilli pour faire le tour de notre logement qui comprenait une chambre, un salon, une grande cuisine et surtout… une superbe terrasse avec une vue entre mer et montagne. Un vrai petit bonheur de dîner le soir en profitant du coucher de soleil ou des premières lumières du jour au petit déjeuner. La propriétaire nous avait également préparé une bouteille de vin, une corbeille de fruits frais, de la bière et le gâteau au miel traditionnel. C’était une très jolie surprise que je vous recommande évidemment les yeux fermés !

    Côté budget :
    Via Booking, comptez 45 euros par nuit, avec une place de parking sécurisée.
  • Quinta da Vila Palheiro à Porta Da Cruz :
    Situé plus au nord-est de l’île, Porta Da Cruz est un joli petit village enclavé au milieu des falaises. Vous pourrez y voir de nombreux sportifs y pratiquer le parapente. Le village est proche de Santana et il est possible de rejoindre la pointe nord-ouest et la pointe nord-ouest facilement.
    Notre logement était idéalement situé pour rejoindre le bord de mer et les petits restaurants à pieds. Attention à la côte pour y accéder 😉 !

    Côté budget :
    Via Airbnb, 50 euros par nuit, avec une place de parking sécurisée.
  • Quinta Das Eiras à Santo da Serra :
    Notre dernier logement. Nous avons souhaité nous faire plaisir en prenant une petite maison sur pilotis dans un endroit plutôt isolé, au calme. Pour le côté atypique, nous avons été servis ! Les maisons sont toutes en bois dans un superbe parc arboré. Niveau confort, il y avait tout ce qu’il fallait, ni plus, ni moins. Attention cependant à la saison où vous vous y rendez, les nuits sont fraîches !
    Le petit plus : une piscine ! Nous avons eu la chance d’arriver alors que les cottages étaient vides, nous avons donc pu en profiter après une longue randonnée, le top !

    Côté budget :
    Via Booking, 70 euros par nuit, avec un parking extérieur.
    Attention le propriétaire gère la partie paiement en direct et non via le site. Si comme moi vous réservez plusieurs mois à l’avance, pensez-y avant de vous retrouver la veille du départ à devoir chercher un distributeur en pleine nuit (si si !).
Casa Carreira
Quinta Das Eiras
Quinta das Eiras
Quinta das Eiras

Où manger ?

Bonnes adresses

Globalement, les tarifs sont bien plus bas qu’en France pour des quantités plus que généreuses. Voici une petite sélection de restaurants que j’ai particulièrement apprécié.

  • Mercado dos Lavradores, à Funchal : Vous y trouverez principalement des fruits exotiques produits localement comme la mangue, le fruit de la passion, la goyave et la banane. Une partie entière est également dédiée au poisson.
  • Patio das Babosas, à Monte : Hôtel et restaurant, vous y dégusterez des plats typiques et des jus de fruits frais excellents à des prix abordables (parfait pour le goûter ! Ben quoi ? Evidemment que je prends mon goûter !). Cerise sur le gâteau, vous pourrez profiter de la vue sur les montagnes sauvages.
  • Cafe Apolo, à Funchal : La carte est composée de plats européens mais aussi de spécialités de viandes et poissons de l’île.
    Je vous recommande le burger de Madère (à base de Bolo do Caco, pain au beurre à l’ail et aux herbes) et l’Espetadas (brochette de bœuf cuite sur une branche de laurier).
    Petit point d’attention : les toilettes sont majoritairement gratuites partout dans Madère, mais ici elles sont payantes.
  • Santa Maria, à Funchal : Situé dans la très belle rue animée Santa Maria, ce restaurant vous propose principalement du poisson et des sushis ! Là où en France trouver des sushis dans un restaurant autre que japonais est louche, ici pas du tout ! Poisson frais garanti, je vous conseille le saumon ou le thon cuit sur pierre par vous-même. Parfait pour contrôler sa cuisson et il faut l’avouer, une jolie animation pour déguster son plat. Le personnel est charmant et certains serveurs parlent français.
Saumon cuit sur pierre
Saumon cuit sur pierre, Santa Maria
Bolo do Caco
Espada, poisson sabre
Espada, poisson sabre à la banane


  • Gelati, à Machico (15min environ de Funchal) :
    Ce glacier est littéralement une tuerie ! Il n’y a pas des milliers de parfums mais les glaces sont vraiment excellentes et artisanales. Une boule de glace de la taille d’une grosse pêche pour environ 1,5 euro : rapport qualité/prix imbattable !
  • Gelateria Italiana Venezia, à Funchal : Glacier excellent à des prix vraiment raisonnables et un grand choix de parfums.

    Vous trouverez également beaucoup de petits snacks où déguster sur le pouce d’excellent Bolo de Caco autour de 3 ou 4 euros pour le déjeuner.
    Si vous êtes en logement complet, cuisiner de temps en temps pour éviter les restaurants à répétition est aussi un vrai bon plan !
Gelati, Machico

J’espère que ce premier article sur Madère vous a plu. N’hésitez pas à me laisser vos impressions, expériences ou questions en commentaire. Rendez-vous dans quelques jours pour la suite 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *